Nous vivons dans un monde qui viole quotidiennement la vie privée. Certains assistent aux massacres et aux guerres les plus sanglantes, qui ravagent les sanctuaires au nom de la « liberté » ! Mais quelle est cette liberté sans limites, n’existe-t-il aucune règle, aucune loi pour la régir ?
Le concept de liberté repose sur le respect et la vie digne, car l'homme est libre par nature, et les peuples luttent pour accéder à leur liberté comme à celle de leur pays. Les religions nous apprennent elles aussi que l'homme est libre ; il ne peut être l’esclave de quiconque et n'est soumis qu'à Dieu. Comment alors la liberté a-t-elle pu conduire au pire et légitimer la destruction de l’humanité ?
L'homme libre est-il celui-là, qui considère que son pays est l’unique pays de cocagne, la cité idéale de Platon, pendant que les autres nations n’incarnent que le mal et la destruction ? Est-il celui qui estime que sa « race » est seule noble et sublime, que sa religion est la seule foi véritable, révélée par un Dieu qui sauvera sans le moindre doute ses ouailles et fera périr tous les autres ?
L'évolution scientifique est confrontée à un recul de l'intelligence, de la culture, de la civilisation et de la doctrine. Nombreux sont les peuples qui choisissent le repli et se referment sur eux-mêmes. Pourtant, la vie des révolutionnaires, comme celle des prophètes, a toujours été pleine de contraintes et d'obstacles, dès lors qu’il s’agissait de porter secours aux hommes et de les libérer du joug de l'esclavage. Jésus a affronté d’indicibles épreuves pour délivrer son message d’amour ; Mahomet a mené une vie rude et pleine de tourments pour défendre la vérité et la dignité des opprimés ; Bouddha a passé sa vie entière dans le recueillement, loin de tout confort matériel, pour orienter les hommes vers le chemin de la paix.
Ne voit-on pas que la diversité constitue le grand remède face aux vicissitudes de la vie ? La beauté prend forme précisément dans la diversité ; nos différences sont une grâce, les dons infinis de la vie où chacun peut trouver son bien-être et sa place. Vivre un monde de différentes convictions, multiethnique et multi-religieux, c'est accueillir et apprécier ces dons, un trésor brillant de mille pierres précieuses confié à l'humanité tout entière.
Qu’ai-je alors à juger ou méjuger de la pensée des autres ? Les différences de langue, de teint, de pensée, sont source de force dès qu’elles sont cultivées pour le bonheur des hommes. Fréquentez les musulmans et les chrétiens, vous vous épanouirez dans la foi ; conversez avec le Blanc et le Noir, vous découvrirez le vrai sens de l'humanité ; partagez la vie du pauvre et du riche, vous apprendrez la modestie ; côtoyez le paysan et l'ingénieur, vous plongerez dans le savoir et la connaissance ; rencontrez le coupable et l'innocent, vous vous initierez au sens de la paix. Ainsi seulement peut-on acquérir de véritables valeurs humaines, par contact avec la diversité, laquelle représente le pilier incontestable de notre évolution. L'isolement et le repli conduisent à l'égocentrisme et mènent l'humanité au racisme, à l’ostracisme, obstinément tendue… vers son extinction.
Pourtant nombre de rêves caressés jadis par nos ancêtres, se sont déjà réalisés. Tolérance, multiplicité des chemins de vie, respect de la diversité, telles sont les valeurs de notre temps malgré les voix grinçantes qui vont contre le sens du vent à la recherche des tempêtes. Prenons le cas des Etats-Unis : aucun candidat noir n’était parvenu à la présidence avant Obama, ce qui confirme l’accomplissement du principe de diversité. Un monde uniforme et monochrome ressemble à un corps sans os, un feu sans lumière ; il est une chanson monocorde qui fait bailler ses auditeurs, car seule la vie multiple est peinte de mille couleurs et épicée de mille saveurs.
La vie que nous menons aujourd'hui est certainement plus exigeante, plus compliquée et surtout plus spécialisée. La modernité effervescente ne connaît aucune limite, mais en même temps ses développements donnent naissance à de nouveaux domaines de travail, de nouvelles branches et professions, rendant la vie quotidienne d'autant plus riche, invitant l’homme moderne à explorer de nombreuses ramifications.
Notre siècle témoigne aussi, par les effets de la mondialisation, de la chute des frontières linguistiques. Un monde polyglotte se dessine, dans lequel circulent les idéologies, mais aussi les informations, les coutumes et les modes de comportements, nous conviant, comme au sein d’un grand village mondial, à l'interactivité culturelle.
Un fagot de plusieurs bâtons ne se brise pas facilement. Un bâton isolé se casse sans difficulté. L'isolement mène au péril, la diversité invite à la vie, à des voies multiples qui esquivent et vainquent les difficultés. L’humain retrouve sa place au centre de l'univers, conscient qu’il peut rendre sa vie infernale, ou heureusement paradisiaque !!!

Mohamad Zreik est traducteur indépendant, titulaire d'une maîtrise en relations internationales et négociations stratégiques.