Le Proche-Orient est aujourd’hui totalement sous l’hégémonie des Etats-Unis, mais ceux-ci ont dépassé la formule ancienne de la colonisation et ont opéré sans armée. En effet, ils se fient à une arme bien plus redoutable et à laquelle il est difficile de résister, une arme dont la puissance s’étend sur la planète entière : le dollar. Nul besoin des armes traditionnelles, même si le nouveau colonisateur détient le plus grand arsenal maritime et ce que le cerveau humain a produit de plus sophistiqué pour causer la destruction : la bombe atomique, renforcée aujourd’hui par des missiles capables de traverser la planète, ainsi que par d’autres armes de destruction massive. Non, la nouvelle colonisation use d’un autre moyen, celui de billets verts aux valeurs diverses, le dollar !
Le dollar est devenu la monnaie universelle, il a laissé derrière lui toutes les autres monnaies européennes, dont la livre sterling, qui s’est retrouvée déclassée au point qu’elle a failli disparaître, elle qui avait été le symbole de la grandeur de l’Empire britannique.
Mais surtout, le dollar constitue la base qui assoit l’hégémonie américaine sur le monde. C’est une colonisation de type « raffiné » : en effet, même s’il contrôle votre vie, le dollar est presque invisible, caché dans les coffres, dans votre poche, dans votre banque ; c’est ainsi qu’il contrôle l’économie de votre pays, et l’économie des différents pays du monde dont il a remplacé les monnaies, en devenant leur référence absolue et la source qui détermine la valeur de toute chose. La livre sterling s’est repliée sur elle-même, le franc français a cessé d’exister, l’Europe a supposé qu’en unifiant ses monnaies, elle serait en mesure de sauver sa liberté de décision... Mais le pouvoir illimité du billet vert a envahi le monde et imposé aux nations, qu’elles soient alliées ou ennemies, fortes ou en état de déliquescence, de le prendre pour la seule référence à même de fixer le prix des marchandises. Le dollar est devenu la monnaie du monde entier… et même les pays qui ne l’utilisent pas directement sont obligés de calculer la valeur de leur monnaie en fonction du dollar ou en s’y référant. C’est ainsi qu’il est devenu une arme politique, un pouvoir de destruction politique qui ne peut être contré que par une économie forte et une solide unité nationale.
Les Américains, dont Israël s’enorgueillit d’être l’allié, ont déclaré la guerre au Hezbollah. Leur arme au poing, ils touchent l’économie libanaise tout entière, et leur guerre fait plus de ravages que l’offensive militaire conduite il y a dix ans par l’ennemi israélien.