La crise de la presse libanaise ne peut plus être étouffée, elle atteint aujourd’hui tous les journaux et toutes les revues, indépendamment des orientations politiques des uns et des autres. Aucune plume n’est épargnée. La tristesse envahit ces journalistes qui se sont mis au service du peuple, et elle gagne leurs lecteurs lorsqu’ils comprennent que le silence remplacera progressivement les esprits lumineux. Bientôt la...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"