La Journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars. Curieuse époque où deux entités supposées antinomiques, les islamistes et les féministes, se rejoignent pour immoler Barbie, jugée offensante pour la dignité féminine. Les premiers la trouvent choquante en vertu de leur conception de l’islam, les autres la déclarent insultante pour le cerveau féminin, imposant des mensurations irréalistes et réduisant la femme à son image de poupée. Cela n’est guère une plaisanterie : en Arabie saoudite, en Iran et dans nombre de pays musulmans on a bel et bien banni la Barbie, au profit de Fulla, une poupée habillée en conformité avec les enseignements religieux. A quoi ressemble ce monde dont les dirigeants se mettent à faire la guerre aux Barbies ?