Force est de constater que les présidents ne se ressemblent pas. Mais au-delà de la comparaison classique de leur rôle et du bilan de leur mandat, la comparaison de leur caractère, leur manière d’être, leur stature, leur envergure, leur communication avec le peuple, leur performance, voire leur style, a tout autant son importance. Le style est ce qui fait, derrière le président, l’homme et ses complexités. « Le style est l’homme même» écrivait Buffon.

Régis Debray a relevé certaines de ces différences pour quelques-uns des présidents français, nommément François Mitterrand et Charles de Gaulle, en soulignant la différence de style relatif à la communication.

« L’étonnant, chez François Mitterrand, c’est sa métamorphose finale en homme d’image occupant les écrans de ses états d’âme, se confessant en direct, mettant son “moi” en scène à travers d’innombrables reportages, films, interviews, livres, dialogues. Là où de Gaulle parlait de la France, Mitterrand parlait de lui-même. Les recoins intimes laissaient de Gaulle indifférents alors que le second nous rassurait parce qu’il nous ressemblait. (…) En 1969, de Gaulle a mis fin à trente ans d’histoire par un communiqué de presse de deux phrases, et rentra chez lui sans recevoir un journaliste, sans passer une seule fois à la télévision, enfermé avec les mots jusqu’à son dernier souffle. Dès 1994, le second fit durer une année pleine la cérémonie des adieux, transformant la chronique du temps en journal intime. » (Régis Debray)

« Donner du style à son caractère - voilà  un art grand et rare ! », écrivait Nietzsche, qui considérait que le style n’est pas une question de pure forme, mais concerne d’abord le caractère, l’art de forger son caractère (pour s’adapter donc à sa mission, et, dans le contexte qui nous intéresse, à la mission présidentielle).

On parle de plus en plus du style managérial d’un président, de son style de gouvernance, ou encore d’un président qui cherche son style présidentiel. Y a-t-il donc un style présidential idéal ? Est-il une addition ou une sélection de styles différents ? Toujours est-il que nous sommes en train de rêver pour notre pays de chefs d’Etat d’un autre calibre, qui joignent l’élégance du style au rôle présidentiel.

Fouad el-Saad est député et ancien ministre d’Etat
pour la Réforme administrative.